Festivités au prieuré d’Addis Abeba

Publié le 20 janvier 2020

Festivités au prieuré d'Addis Abeba en Ethiopie

Journées vicariales

Pour la première fois les journées vicariales d’Afrique se sont tenues en Éthiopie. Tous les deux ou trois ans les Frères de Saint-Jean des différents pays d’Afrique se réunissent pour un temps de fraternité et de formation.
Ces rencontres ont coïncidé avec la grande fête de Timkat (baptême du Christ), les 10 ans d’implantation de la communauté en Éthiopie et la bénédiction et l’inauguration du nouveau centre Saint-Jean à Addis Abeba. Autant dire que le kairos était à son summum !
Le programme des journées fut un heureux mélange entre visite et découverte de l’Éthiopie et participation aux célébrations.

De nombreuses festivités

– Veillée avec l’école de vie : adoration et chants de louange en français et en amharique avec des jeunes pleins de ferveur
– Soirée rétrospective sur les 10 ans : vidéo, historique, témoignages…
– Célébration de Timkat avec les orthodoxes
– Messe du Baptême du Christ en rite éthiopien à la cathédrale : plongeon dans le rite éthiopien
– Généreux accueil des Éthiopiens, école de vie, oblats, amis, orthodoxes à Timkat
– Messe d’inauguration du nouveau bâtiment avec le nonce apostolique : Mgr Camilleri
– Restaurant culturel : nourriture et danses traditionnelles
– Deux moments d’échanges sur l’héritage intellectuel du père Philippe : ces moments ont été marquants par la liberté de parole, l’écoute et la charité que l’ont pouvait percevoir malgré les questions que cela soulevait chez nous.
– Chantier sur le financement avec une amie coach Katharina Schauer et le représentant de l’Oeuvre d’Orient venu pour les 10 ans, Philippe Alcquier
– Balade au pont des Portugais et sanctuaire de saint Tkelele : découverte de la nature en Éthiopie, d’un saint orthodoxe et de la religiosité populaire
– Retrouvailles fraternelles après de nombreuses années
– Bénédiction du Centre Saint-Jean avec la présence du nouveau nonce apostolique, Mgr Camilleri.

Frère Benoît-David témoigne : “Ce qui m’a touché spécialement c’est de retrouver des frères que je n’avais pas vus depuis mes nombreuses années passées au Québec avant d’arriver ici, au prieuré d’Addis Abeba en septembre 2019. Ce sont aussi les partages et la collaboration que nous avons pu avoir sur les questions de financements. Et aussi d’apprendre la grandeur et la cohérence du projet qui se fait a Kara.Voir le projet Lumen Valley du prieuré de Kara au Togo

Ces journées ont été précédées par la première visite du vicaire de l’Afrique, frère Jean-Philippe et aussi celle de François-Frédéric, maître des études.

Tous ressortent émerveillés par ce qu’ils ont vécu et rendent Gloire à Dieu !

pulvinar lectus nunc libero fringilla justo