Décès de frère Fulco

Publié le 25 mars 2020

Frère Fulco

Notre frère Fulco nous a quittés dans la nuit du 22 au 23 mars vers 2h du matin à la suite d’un long cancer. Il est resté vaillant jusqu’au bout alors que les dernières 24h ont été difficiles pour lui.

Ces derniers jours nous étions bien présents auprès de lui pour le veiller avec Alain et Éliane ses fidèles amis.
Samedi frère Gaétan a célébré la messe avec lui et il a communié. Mardi il était trop épuisé pour célébrer, et Alain et frère Gabriel H. ont récité avec lui le chapelet. frère Fulco était bien présent, remuant les lèvres pour les “Je vous salue Marie”. Cette nuit, notre frère a profité d’un court moment entre deux veilles pour s’en aller. Il est en paix.

Nous remercions tous les paroissiens qui l’ont accompagné de leur amitié et prière ces dernières années. Merci à Visitatio pour son soutien afin qu’il parte paisiblement, entouré de ses frères.

La messe de funérailles a eu lieu mardi 24 mars au prieuré de Boulogne. Vous pouvez retrouver ici le mot d’accueil de frère Gabriel et ici l’homélie de frère Barthelemy.

De notre cher Fulco, nous ne pourrons pas oublier :

Son nom le plus long ! Fulco Ruffo de Bonneval de La Fare des comtes de Sinopoli de Calabre ! Tout cela est écrit sur sa carte d’identité. Son nom nous a toujours fasciné“, raconte frère Gabriel dans son mot d’accueil.

Nous n’oublierons pas ses pèlerinages de milliers de kilomètres, en bus, en avion, en bateau, en Israël, à Patmos, dans les Sanctuaires à travers l’Europe, avec les pèlerins de la Réunion et d’ailleurs, alors qu’il se nourrissait déjà par sonde (je ne vous dis pas le transport à travers le monde, de ses valises pleines de ses poches de nourriture, et de ses soupes injectées dans les restaurants).

Nous n’oublierons pas à Boulogne, sa présence aux mercredis du cœur même quand il était très faible, où il savait s’adresser à tous, notamment à nos invités, qui s’inquiétaient de son absence et demandaient de ses nouvelles.

Nous n’oublierons pas sa mémoire phénoménale de son histoire personnelle, de l’histoire de sa famille, de ses parents, capable de raconter mille anecdotes, de la guerre, sur l’Algérie.

Nous n’oublierons pas sa capacité à se faire tant d’amis, grâce à ses qualités exceptionnelles de contact, ici, comme en Algérie ou au Cameroun autrefois : « Il va bien nous manquer, dit-on déjà au secrétariat de la paroisse : c’était lui qui nous donnait le signe de la pause récréation ! »

En cette période de confinement, les moyens techniques mis en place à Sainte Cécile pour les retransmissions des messes à permis de diffuser la messe en direct permettant au plus grand nombre, sa famille, ses proches, de participer à la messe de chez eux. Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la messe.

Frère Fulco a été inhumé mercredi 25 mars à Rimont.

eleifend risus. Curabitur pulvinar dolor. mattis ut