Chapitre Pro-provincial Afrique

Publié le 28 octobre 2020

Chapitre extraordinaire pro-provincial Afrique 2020

Du 20 au 27 octobre 2020 se tient le chapitre extraordinaire « Pro-Province Afrique » rassemblant certains frères au Cameroun et plus largement en visio-conférences. Chaque jour les vidéos ci-dessous et quelques photos ont été partagées via un groupe Whatsapp, permettant ainsi aux frères restés dans leurs prieurés de suivre les avancées quotidiennes du chapitre.

Première journée

Frère Cléophas-Bakhita revient sur les moments clés vécus lors de la première journée du chapitre.

Troisième journée

Frère Jean Gabriel revient sur les moments clés vécus lors de la troisième journée du chapitre.

Quatrième journée

Frère Christian-Marie revient sur la quatrième journée du chapitre.

Sixième journée

Frère Jean-Sidoine revient sur les moments clés vécus lors de l’avant-dernière journée du chapitre.

Nouvelles de la Lumen Valley (Togo)

Publié le 26 octobre 2020

Fondation Lumen Valley au Togo

Progression de la fondation de Kara

Située à six heures de la ville de Lomé, au cœur de la région montagneuse des savanes au nord Togo, la dernière fondation des Frères de Saint-Jean poursuit sa croissance un peu privilégiée – il faut le reconnaître – loin de l’ambiance générée par la pandémie mondiale. L’enclavement tel celui du désert peut être appréhendé comme un lieu aride ; mais lorsqu’un certain apprivoisement de l’aridité émerge, alors la bonté de la nature commence à montrer sa face.

C’est un peu ce qui résume la progression de la fondation de Kara. Il reste pourtant tant à mettre en œuvre, mais le Seigneur a déjà tellement béni !
L’une de ces bénédictions fût celle en chair et en os de la visite de notre Prieur général ce mois d’octobre 2020, frère François Xavier. Elle était attendue avec ferveur par quelques 150 jeunes qui œuvrent pour poursuivre cet apprivoisement sur la montagne.
Une autre bénédiction est celle de la décision de la congrégation de transférer le noviciat de l’Afrique à Kara. Une bénédiction qui apporte son lot de défis avec elle.

Les grands travaux ont bel et bien commencé et l’une des choses les plus marquantes est le courage et l’ardeur au travail de tous ces jeunes souvent dans des situations si précaires et qui ne cessent de remercier les frères de leur donner du travail, aussi ardu soit-il.
Suivre la progression des nombreux projets de cette œuvre un peu folle et pleine d’espérance dans notre monde actuel

Chapitre Pro-Provincial des Amériques

Publié le 20 octobre 2020

Chapitre pro-provincial Amériques 2020

Du 6 au 10 octobre 2020 s’est tenu le chapitre extraordinaire « Pro-Province des Amériques » dûment convoqué par son Pro-Provincial, frère John-Michael-Paul. Étaient présents à ce chapitre les membres de droit, les membres élus et frère Philippe-Joseph, Lecteur de la Pro-Province, en tant que membre invité.

Décentralisation du gouvernement

Ce chapitre extraordinaire, le premier chapitre pro-provincial de l’histoire des frères de Saint-Jean, avait pour enjeu particulier de mettre en œuvre, à la suite des décisions du Chapitre général de 2019, la décentralisation du gouvernement. Le Prieur général ne présidait pas ce Chapitre mais était présent de façon ponctuelle ainsi que le Vicaire général et le Maître des études.
Avec beaucoup d’enthousiasme et d’espérance, les capitulants ont relevé le défi qui s’ouvrait à eux : établir un nouveau projet avec la pleine conscience d’œuvrer à un tournant de la communauté.

Ce Chapitre avait été soigneusement préparé par le frère Pro-Provincial et ses trois conseillers par de nombreuses réunions de travail. En raison des restrictions de la pandémie, l’assemblée capitulante s’est réunie par vidéo-conférence.
Frère John-Michael-Paul, dans son message d’introduction, a fait part à l’assemblée des points qu’elle avait à traiter : le but était de faire sien les sujets à débattre et de « faciliter l’éclosion d’une communauté d’apprentissage et de grandir en intelligence collective ». Le Pro-Provincial a insisté sur la nouvelle dynamique qu’ils voulaient donner au Chapitre à la suite du dernier Chapitre général, à savoir la centralité des prieurés : tout part des prieurés où se trouve la vie. Il a invité le Chapitre à trouver réponses à ses questions.

Chapitre pro-provincial Amériques 2020

Premier jour

La première journée a commencé par une « inclusion » où chaque capitulant a exprimé en assemblée plénière les dispositions et sentiments avec lesquels il arrivait au Chapitre. Puis les capitulants ont voté une règle éthique de conduite pour le bon déroulé des séances.
À la suite de quoi, les frères ont eu eu la présentation de chaque prieuré selon les quatre piliers de la vie communautaire : vie de prière, vie fraternelle, vie d’étude et vie apostolique.
Afin de favoriser la co-responsabilité, les membres du prieuré posaient leurs questions au Chapitre et, en fin de rapport, les membres capitulants posaient leurs questions au prieuré.

Deuxième jour

Tous ont commencé la seconde journée en poursuivant le thème de la centralité des prieurés : chaque prieuré répondait aux questions qui lui avaient été posées et, dans un second temps, les prieurés, mis en binôme, réfléchissaient ensemble aux questions qu’ils avaient posées au Chapitre.
Durant l’après-midi, les frères ont reçu le rapport du Lecteur leur partageant son expérience de rencontrer les frères. Il a résumé en cinq catégories la recherche de vérité des frères :
1) un chantier personnel non lié à la mission pastorale,
2) des travaux liés à la mission pastorale,
3) une recherche d’informations intéressantes comme les vidéos de Bishop Baron, etc.,
4) une recherche qui se limite à la participation au Chapitre conventuel et à la lectio divina et
5) une recherche sans questionnements.
Frère Philippe-Joseph a évoqué le danger de ne pas s’intéresser à la situation locale historicopolitique ainsi que le manque de connaissance de soi. Il pense que la vision d’un Lecteur doit être celle d’un prophète. Il a mentionné quelques faiblesses, notamment le manque de vocation, en les interpellant à travers des interrogations. Il a ouvert des pistes pour un renouveau de la vie des prieurés.

À suivi le rapport du Pro-Provincial. Les points suivants ont été exposés :
– Le Pro-Provincial a dû trouver une nouvelle posture, différente de celle d’un Vicaire, à l’égard de l’exercice de son service envers les frères et les prieurés. Il a présenté une relation du Pro-Provincial au CPG qui a évolué.
– Les vocations sont pour lui un défi : la mise en lumière des abus de notre fondateur a été « traumatisante » pour leur accueil.
– Avec l’accord du Prieur général, frère John-Michael-Paul a obtenu que le débat et le vote de la fermeture d’un prieuré de la Pro-Province soient reportés à un prochain chapitre Pro-Provincial où les capitulants seraient réunis physiquement.
– Le rapport a fait état du fonctionnement actuel des régions : celle du Mexique et celle des États-Unis.
– Frère John-Michael-Paul a témoigné de la liberté avec laquelle les frères de la Pro-Province l’appelaient : il rend grâce pour cette spontanéité qui permet d’être proche des frères. Cela implique toutefois des heures entières de son emploi du temps.
– Enfin, le Pro-Provincial a souligné l’importance que chaque frère ait une connaissance claire des procédures mises en place en cas d’abus pour chaque pays.

À suivi ensuite le rapport de l’économe pro-provincial : la décentralisation en matière économique, les problèmes de perception de la « Contribution » auprès de tous les prieurés, l’anticipation de la vieillesse des frères en matière économique et le résultat financier de la Pro-Province étaient les points saillants de son intervention.
Ensuite, à tout de rôle, les conseillers du Pro-Provincial ont exposé leur coopération dans le gouvernement de la Pro-Province ainsi que le fonctionnement du Conseil (CPP). En fin de la seconde journée, les capitulants ont préparé en groupe leurs questions au Pro-Provincial, au Lecteur et à l’Économe sans la présence de ces derniers, puis a suivi la réponse aux questions.

Troisième jour

Toute la matinée de la troisième journée a été consacrée à la formation, en premier lieu, avec les rapports des deux noviciats de la Pro-Province. Frère Mario a présenté le noviciat de Monterrey. Trois novices ont commencé leur noviciat il y a un mois. Il a présenté d’une manière succincte le processus vocationnel que le prieuré de Monterrey travaille depuis trois ans dans un murissement progressif. L’étape de regardant n’a pas de durée fixe : sa structure est composée d’un ensemble de quatre retraites et d’un accompagnement de chaque candidat. L’axe central de cette étape est le discernement vocationnel. Le postulat commence chaque année au mois de janvier et s’achève début août : l’axe de cette étape est d’affermir le choix de vie du postulant de manière divine. Le programme de formation des postulants implique les cinq points suivants :
1) un accompagnement du frère responsable de cette période,
2) un accompagnement d’une psychologue (ce n’est pas une thérapie car nous partons du principe que le candidat n’est pas malade),
3) des cours introductifs aux aspects importants de notre vie donnés par les frères et quelques laïcs : vie d’oraison, lectio divina, vie d’études, réseaux sociaux, théologie du corps, etc.,
4) des projets personnels et communautaires,
5) des lectures et ciné-débats préparés. Ils ont aussi des apostolats, des services fraternels et du sport. L’accompagnement des familles est également inclus dans le suivi vocationnel.

Frère Mario a ensuite exposé les défis du noviciat :
1) la formation des formateurs et des professeurs en leur donnant des outils, des vadémécums de leurs charges, etc. 2) un programme de formation unifié entre les différents noviciats de la Pro-Province,
3) la présentation de la personne du fondateur aux novices et
4) une divergence de position entre les formateurs eu égard au parcours du noviciat.
Avec l’accord de frère François-Frédéric, le père Maître des novices a pris l’orientation d’établir un lien entre le noviciat et une bonne université en ligne (www.techtitute.com) pour les études de philosophie. L’expérience n’est pas encore commencée.

Vint ensuite le rapport du père-maître suppléant de Princeville -beaucoup plus court car il n’y a ni novice ni père-maître en titre au noviciat américain. Le rapport a été fait par frère Joseph-Mary, prieur, avec l’apport des deux autres frères du Noviciat. Le nouveau père-maître arrivera en été 2021. Quant au postulat, il se fera à Laredo. Pourquoi existe-t-il une baisse des vocations aux USA ? Frère Joseph-Mary pense que la révélation des abus du père Philippe et de certains autres frères a été cause de suspicion. Il existe aussi désormais beaucoup de bonnes communautés religieuses américaines et les jeunes préfèrent rester aux USA.

Puis, les frères ont eu un long tour de table sur la question des vocations et comment les susciter. Le dialogue a mis l’accent sur le lien entre l’attraction divine et le côté humain de cet appel. Qu’est-ce qui fait le cœur de notre vocation ? Comment accompagner les vocations ? Comment continuer de les susciter ?

Pour la deuxième séance, frère François-Frédéric a exposé son rapport. Il a d’abord parlé de la délocalisation de la formation ainsi que du nouveau Studium de philosophie en Afrique. Les enjeux sont le suivi intégral des jeunes frères, une formation intellectuelle de qualité et le maintien d’une unité de formation. La Congrégation s’inscrit dans une tradition aristotélico-thomiste : il faut garder ces racines ainsi que la dimension sapientielle de notre formation.

Le Maître des Études a rappelé la position de la Communauté à l’égard de la place du père Marie-Dominique Philippe : elle implique un discernement communautaire. Ce discernement comporte des exigences, premièrement au niveau affectif pour ceux qui ont connu le père Marie-Dominique Philippe et ont eu un lien avec lui. Ce discernement implique aussi un rapport spirituel ajusté : Mgr. Carballo parlait d’une reconversion. Une commission doctrinale a été établie afin de discerner ce qui peut être ambigu ou erroné dans l’enseignement du fondateur ainsi que dans le contenu de ses ouvrages.

Les cinq parties de la formation initiale et permanente ont été évoquées : formation spirituelle, formation religieuse, formation humaine, formation intellectuelle et formation apostolique. Un conseil a été établi pour cela. Enfin, frère François-Frédéric a exposé que la charge de Lecteur serait amenée à évoluer vers une responsabilité plus étendue de responsable de la formation intégrale de la Pro-Province.

Les frères ont ensuite accueilli le rapport de frère Gaétan en tant qu’Économe général. Il a fait état de la bonne situation économique de la Congrégation entre 2007 et 2017. Puis, il a alertés sur la situation déficitaire de la vie courante de la congrégation dans les années 2018 et 2019, notamment en raison de la baisse importante des dons en Europe. Il a attiré l’attention des frères sur « le besoin de faire des économies et de mieux suivre le budget de chaque prieuré. »

La fin de la troisième journée s’est focalisée sur la décentralisation. Frère John-Michael-Paul a exposé le parcours historique de la commission pour la décentralisation. Les frères ont ensuite travaillé le document de la Pro-Province intitulé « Expérimentation complet avec ajouts ». Après sa lecture, ils ont discuté en groupes les points ajoutés au premier document d’expérimentation.

Quatrième jour

La quatrième journée a commencé par une intervention du Prieur général qui se trouvait physiquement à Lomé. Dans un premier temps, frère François-Xavier a repris le thème de sa lettre aux frères en date du 12 septembre 2020 : comme les disciples
d’Emmaüs, la Communauté est invitée à faire une relecture pascale de son histoire pour entrer dans ce que le Seigneur veut pour Les Frères de Saint-Jean. Dans un deuxième temps, il leur a présenté le Quadrant d’Ofman (qualité, piège, défi et allergie) comme un outil pour mieux se connaître, connaître les autres et développer ses qualités premières de façon à ce qu’elles deviennent des vertus. Il a ensuite transposé ce Quadrant d’Ofman au niveau « ecclésiologique » : ce fût une réflexion intéressante pour ce que vit actuellement la congrégation. Enfin, frère François-Xavier a donné de brèves nouvelles de la communauté : moment fraternel d’échanges où le Prieur général a répondu aux questions en particulier à propos des vocations et de la décentralisation.

Frère Benedict, le Vicaire général, a exposé des questions concernant le Vicariat Généralice, notamment la lourde décision de fermer une des deux maisons de ce Vicariat : Rimont ou Saint-Jodard. Cette fermeture amènera peut-être à choisir un nouveau lieu pour le Studium de philosophie au service de l’ensemble de la congrégation ainsi qu’un nouveau lieu pour le noviciat du Vicariat généralice. En dernière journée du Chapitre, tous ont procédé à un vote consultatif détaillant les diverses options envisagées pour ces différents choix.

En fin de matinée de la quatrième journée, ils ont voté les douze nouvelles propositions ou délégations contenues dans le document « Expérimentation complet avec ajouts ».
Dans l’après-midi, les frères ont procédé à la délibération sur sept noms de frères pressentis comme conseillers du Pro-Provincial : moment important et premier pas vers la décentralisation. Ont été élus frère Jesús, frère Patrick A. et frère Polycarpe. Qu’ils soient vivement remerciés de leur service.
Tous se sont ensuite retrouvés en régions afin de travailler le calendrier des rencontres et activités communes, la question de la formation ainsi que les divers défis des régions. Finalement, l’assemblée capitulante a de nouveau réfléchi sur ce qui faisait l’unité de la Pro-Province.

Cinquième jour

Le dernier jour, les frères ont débuté par une séance d’échanges avec le Pro-Provincial et son conseil au sujet de la Pro-Province. Puis, ils ont été rejoints par frère François-Xavier, frère Benedict et frère François-Frédéric pour un temps de questions-réponses : ils ont abordé des sujets concernant l’ensemble de la congrégation, les épreuves qu’ils traversont, la responsabilisation et le dialogue qu’impliquent la décentralisation, l’accompagnement spirituel et la supervision des frères qui exercent ce ministère, l’organisation de la formation, etc.
Durant l’après-midi, ils ont délibéré et élu Frère Philippe-Joseph comme Lecteur de la Pro-Province. Qu’il soit remercié d’avoir accepté cette charge, les frères l’assurent de leurs prières. Ils ont ensuite lu un compte-rendu des diverses propositions qui ont émergé au cours de l’ensemble de ce Chapitre puis les ont votées une à une. Ils souhaitent qu’elles soient une feuille de route à mettre en œuvre pour le Pro-Provincial et pour chacun des prieurés.
Le présent compte rendu de Chapitre a été enfin lu et approuvé paragraphe par paragraphe avant de terminer par un tour de table où chaque capitulant a pu exprimer ses motifs d’action de grâces. Frère John-Michael-Paul a conclu la célébration de ce Chapitre extraordinaire en en résumant les points importants et a exprimé sa joie de servir la Pro-Province : il a demandé à chaque capitulant de le bénir puis leur a donné sa bénédiction.
Avant de se séparer, les capitulants ont chanté ensemble le chant du Magnificat.

Frère Benedict Charbel ordonné à Vienne

Publié le 17 octobre 2020

Ordination de frère Benedict-Charbel à Vienne
Photos © Erzdioezese Wien Archidiocèse de Vienne

Grande action de grâce pour l’ordination sacerdotale de frère Benedict-Charbel le samedi 17 octobre dernier à la cathédrale Saint Stephen à Vienne aux côtés des séminaristes de locaux. La cérémonie était présidée par Son Éminence le cardinal Christopn Schönborn, archevêque de Vienne.

Nouvelle publication

Publié le 4 octobre 2020

Nouvelle publication de frère GonzagueFrère Gonzague enseigne la théologie dogmatique et particulièrement l’ecclésiologie au Studium des Frères de Saint-Jean et dans différents instituts.

Résumé de l’éditeur :

L’ecclésiologie est une discipline complexe. Il n’est pas évident, en effet, de savoir où trouver le logos, l’intelligence du mystère de l’Église. Il faut pour cela pouvoir faire dialoguer la théologie biblique et la théologie dogmatique avec la vie de l’Église dans sa diaconie et dans sa liturgie. Pour ce qui est du donné biblique, l’évangile de Jean fait figure de «parent pauvre» de l’ecclésiologie à côté du diptyque lucanien ou des lettres de Paul. Et pourtant, nombre d’exégètes – dans les aires germanophone et anglophone – ont déjà entrepris un riche travail. En dialogue avec eux, nous allons lire patiemment les discours d’adieu du quatrième évangile afin d’y découvrir non seulement le reflet de la vie de la communauté johannique, mais surtout une véritable théologie de l’Église. Dans cet édifice, l’Esprit Paraclet joue un rôle majeur. Sans lui, pas de présence du Christ ressuscité à son Église, pas d’Église, tout simplement… Et pourtant, cette théologie de l’Esprit Paraclet, mémoire de l’Église, nous permet avantageusement de poursuivre les recherches de grands ecclésiologues comme Ratzinger, Metz ou Congar pour relever un défi majeur de l’ecclésiologie contemporaine : donner toute sa valeur à la mission de l’Esprit dans l’Église.

Nouveau campus en construction pour l’Institut Saint-Jean de Yaoundé

Publié le 1 octobre 2020

Travaux du campus de l'Institut Saint-Jean à Yaoundé

Les travaux du premier bâtiment du futur campus débutés en octobre 2019 touchent à leur fin dans le calme village d’Eyang à la périphérie de Yaoundé sur une superficie de 6 hectares. Cet immeuble ultra moderne est en train de se dévoiler. Il sera prêt pour accueillir les étudiants à la prochaine rentrée universitaire d’octobre 2020.

L’Institut Saint-Jean, sous la direction des Frères de Saint-Jean, est un établissement de référence dans la formation professionnelle en informatique au Cameroun.

Ce premier bâtiment comptera 6 laboratoires, incluant le Fablab et la bibliothèque numérique et physique. Il comptera aussi 4 grandes salles de cours, 9 à 10 petites salles de cours, 20 bureaux, pouvant aussi servir de salle de travail, 1 pièce et 1 bureau serveur, 1 salle de réunion, 1 infirmerie, 1 cuisine, 1 terrasse.

Les autres bâtiments et logements étudiants, ainsi qu’une vaste aire sportive (terrain de football entouré de 5 pistes d’athlétisme, terrain de Hand-ball, deux terrains de basket-ball, et ultérieurement, une piscine) devraient ouvrir d’ici la rentrée 2021-2022.

Visiter le site de l’Institut Saint-Jean à Yaoundé

En savoir plus

Jubilés de professions

Publié le 30 septembre 2020

Jubilé des frères de Saint-Jean

Le mois de septembre achevé nous donne l’occasion de rendre grâce pour notre frère qui a fêté son anniversaire de profession religieuse.

30 ans de profession religieuse de :
Frère Jean-Hervé (le 21/09/1990)

Deo Gratias !

Remise des diplômes du baccalauréat au collège F.X. Vogt à Yaoundé

Publié le 25 septembre 2020

Remise des diplômes du Baccalauréat

Depuis 1993, le collège Vogt a été confié dans sa direction et son fonctionnement aux Frères de Saint-Jean. Environ 2 400 élèves y suivent chaque année leur scolarité dans l’enseignement général, de la 6e à la terminale. Ils nous invitent à revivre avec eux la remise du diplôme du baccalauréat 2020.

Une situation préoccupante à Coyah, en Guinée

Publié le 21 septembre 2020

Archevêque de Conakry, Mgr Coulibaly
21 octobre 2009: Mgr Vincent COULIBALY, évêque de Conakry, lors du synode des évêques africains, Rome, Vatican. Crédit ALESSIA GIULIANI/CPP/CIRIC

Le 19 septembre dernier, les tensions se sont aggravées entre l’Église Catholique à Conakry et les populations locales à propos du terrain du centre d’Accueil Notre-Dame de grâces de Kendoumaya, un centre spirituel confié à l’animation des Frères et des Sœurs Apostoliques de Saint-Jean depuis 1993.

C’est dans ce cadre naturel, propice au recueillement et à la prière, situé à 60 km de Conakry, que les villageois tentent d’exproprier les Frères de Saint-Jean de leur terrain afin d’en faire un marché et un parking. D’autres institutions catholiques sont elles aussi dans la même tourmente dans le secteur.

L’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Coulibaly s’est exprimé par un communiqué sur ce sujet, invitant à la tolérance et cohabitation religieuse et au respect du droit et du principe de laïcité pour que prennent fin ces stigmatisations de l’Église catholique, très souvent victime de l’expropriation de ses biens sur l’ensemble du territoire depuis les années 1960.

Télécharger le communiqué de l’archevêque de Conakry

À l’invitation de Monseigneur Coulibaly, les Frères de Saint-Jean s’unissent à la prière pour la promotion de la paix et de la sécurité pour les prêtres.

Lire l’article de Vaticannews

Lire l’article de La Croix

Lire l’article de Guinée Time

Chapitre vicarial extraordinaire d’Asie-Océanie

Publié le 4 septembre 2020

Chapitre vicarial extraordinaire d’Asie-Océanie

Les frères d’Asie-Océanie, prieurs, membres élus et membres invités, se sont réunis autour de leur Vicaire, frère Justin, en Chapitre vicarial extraordinaire, du lundi 31 août au vendredi 4 septembre.

Ce chapitre avait deux particularités notables : être présidé par son Vicaire et non par le Prieur général, dans le sens de l’expérimentation de la délégation de l’exercice du gouvernement aux régions ; être le premier de la série des chapitres extraordinaires demandés par le Prieur général avant le chapitre général 2022. En cette période de Covid-19, le chapitre s’est tenu en visioconférence, réunissant des frères qui vivent sur une zone géographique couvrant six fuseaux horaires… Malgré les contraintes techniques, la prière et la joie fraternelles étaient bien palpables.

Ce chapitre avait trois grands objectifs :

– une réflexion commune sur la vie de chaque prieuré d’Asie-Océanie aujourd’hui. Cette réflexion devait inclure deux projets : Taboan, l’ouverture du deuxième prieuré de Cebu (Philippines) ; Taipei, la mise sur pied d’une maison d’étude de théologie en chinois à partir de septembre 2022.

– un travail de fond sur le thème de l’inculturation et sur le thème de la formation en Asie-Océanie

– une association des frères d’Asie-Océanie à la réflexion et à l’expérimentation que la congrégation mène actuellement sur la décentralisation du gouvernement.

Invités à exprimer ce qu’ils entendaient de la voix de l’Esprit Saint dans la vie du vicariat, les capitulants ont fait ressortir ces quelques thèmes :

– L’aspect vital de la charité fraternelle pour tenir et nous ressourcer et l’importance des chapitres conventuels ;

– L’actualité d’un engagement nouveau pour la coopération avec les laïcs.

– La nécessaire prise en compte des cultures, qui suppose une stabilité des frères dans chaque Eglise locale.

Les frères capitulants rendent grâces au Seigneur et à la Vierge Marie pour ce temps de chapitre qui a permis à l’identité du vicariat d’Asie-Océanie d’émerger davantage. Ils demandent au Christ la grâce de poursuivre leur recherche et leur engagement, et veulent saisir l’opportunité providentielle offerte par le mouvement actuel qui met davantage entre leurs mains l’avenir de leur région. Ils remercient tous ceux et celles qui ont porté leurs travaux par la prière et par le conseil. Ils savent que leur réflexion devra être réunie à celle de tous les autres chapitres qui auront lieu cette année. Et ils souhaitent aux frères des autres vicariats ou pro-provinces des chapitres tout aussi fructueux. Courage, Dieu nous a soutenu, il nous soutiendra encore !

dapibus sed velit, libero fringilla Donec vel, lectus tristique at commodo Aliquam