Témoignages

Témoignage de frère Jan-Maria (Slovaquie)

Témoignage de frère Karl-Emmanuel (Allemagne)

En 1997, après une première année d’étude réussie, je pouvais participer au JMJ de Paris. Sur le champ de Mars, le Saint Père salua chaque nation. Les allemands, il les appela par deux fois et dit “wo seid ihr” c’est à dire “où êtes vous?” puis il commenta le passage du jeune homme riche dans saint Marc. Alors le regard aimant du Christ s’est posé sur moi : “Et toi, ne veux tu pas vendre tous tes projets et me suivre ? Regarde il y a si peu d’allemands, j’ai besoin d’ouvriers pour ma moisson”. Cette voix intérieure est restée gravée dans mon coeur. C’est ce qui a remis la question de ma vocation à l’ordre du jour et il m’a fallu encore deux ans pour y répondre par ma rentrée chez les Frères de Saint-Jean”. Frère Karl Emmanuel

Témoignage de frère Jean-Yves (France)

Témoignage de frère Vincent (France)

Voilà 6 ans que je suis entré chez les Frères de Saint-Jean et je ne regrette rien ! Chaque jour j’essaie de vivre plus intimement avec le Christ et de rayonner de l’amour que je reçois de lui. La vie entre frères demande d’être constamment appauvri de ses propres richesses, sécurités ; ceci peut paraître difficile pour mon cœur d’homme mais c’est en fait source de paix et de joie !
Quelle joie de suivre Jésus dans sa vie avec le Père et dans sa vie apostolique ! C’est cette joie que je voudrais communiquer au monde entier ; joie que les apôtres ont dû connaître eux aussi après la Résurrection ; joie que Saint-Jean a vécue en témoignant qu’il a entendu, vu et touché le Verbe de vie (Cf. 1 Jn 1, 1-4). Frère Vincent

Témoignage de frère Pierre-Vianney (France)

Témoignage de frère René (Canada)

Un beau jour, en écoutant une interview de Dom Helder Camara, j’ai eu la certitude que ma vocation était d’être religieux. L’intervieweur, à la fin de l’entretien pose la question de savoir pourquoi il fait tout ce qu’il fait. La réponse de Mgr Camara fut très simple et très surprenante pour moi : “pour Dieu”. Tout ce qu’il faisait, c’était pour Dieu qu’il le faisait… J’avais trouvé sur le coup cette réponse plutôt décevante mais elle m’avait touchée. J’étais demeuré plusieurs jours à méditer sur cette réponse en me demandant comment il pouvait répondre aussi simplement à une question si importante. Après ces quelques jours, j’ai dû me rendre à l’évidence que c’était vraiment la seule réponse possible et qu’elle devait être aussi la mienne. À partir de ce jour je savais que ma vocation c’était la vie religieuse !

Qui contacter ?

Les jeunes désirant rentrer dans la communauté ou bien se posant des questions sur leur vocation peuvent prendre contact avec le noviciat de leur continent.

Pour l’Europe : noviciat de Saint Jodard, France
Contacter le frère Jean du Cénacle, maître des novices

Adresse : Prieuré Saint Joseph, 42 590 Saint Jodard, 04 77 63 43 33

Pour les États-Unis et les pays anglophones : noviciat de Princeville, USA
Contacter le frère John-Thérèse, maître des novices

Adresse : Saint Joseph Friary, 11223 West Legion Hall Road, Princeville, IL 61559, USA

Pour le Mexique et les pays hispanophones : noviciat de Monterrey, Mexique
​Contacter le frère Mario, maître des novices

Adresse : Priorato dan Juan, Brasil 100, Colonia Rincón de la Sierra A. P. 3-B, 67181 Guadalupe (Monterrey), NL Mexique

Pour l’Afrique : noviciat de Simbock, Cameroun
Contacter le frère Jean-Pierre, maître des novices

Adresse : Prieuré Notre Dame de la Lumière, Simbock – BP 765, Yaoundé Cameroun

Pour l’Asie : noviciat de Cebu, Philippines
Contacter le frère Justin, maître des novices

Adresse : Banawa Hills P.O. Box 1160, 6 000 Cebu City Philippines

Pour aller plus loin

Le quotidien d’un frère

Nous vivons en petites communautés de 5 à 10 frères, appelées prieurés.  La journée commence par un temps d’oraison silencieuse à la chapelle. Il est suivi par l’office de laudes.

La matinée est occupée soit à au travail apostolique (par exemple visite des malades ou cours de catéchisme), soit à l’étude et à la préparation des apostolats (homélies, cours etc.).
La messe, moment privilégié de la journée, est célébrée dans la matinée ou en fin d’après-midi.
Un petit office du milieu du jour est chanté au cours de la matinée, souvent avant le déjeuner.
Comme le matin, l’après-midi est souvent dédié à l’apostolat.
Dans la semaine du temps est aussi consacré aux nécessités matérielles du prieuré (faire les courses, le ménage, les réparations, etc.), ainsi qu’à la détente et au sport. Il y a aussi des temps de réflexion et de rencontre communautaire, comme par exemple le chapitre.
La fin d’après-midi est marquée par un temps d’adoration du Saint Sacrement et l’office de Vêpres chanté en commun.
Le dernier office de la journée est l’office de complies. Il est célébré soit ensemble, soit individuellement.

Qu’est ce que les 3 voeux ?

Les trois vœux que nous faisons sont ceux de pauvreté, chasteté et obéissance. La vie selon ces trois vœux correspond à  «la forme de vie que le Fils de Dieu a prise en entrant dans le monde» (Vita consecrata, 16).

C’est pour cela qu’en faisant cette promesse de vivre selon les vœux, nous nous appuyons sur la miséricorde de Dieu et l’aide de nos frères (Cf. Rituel de profession). Notre désir est de nous unir au plus près à Jésus, en choisissant de vivre la forme de vie qu’Il a choisi sur terre et en cherchant à « s’approprier progressivement les sentiments du Christ envers son Père. » (Vita consecrata, 65).
Découvrir notre vie
Découvrir notre charisme
dapibus risus. elementum luctus venenatis ut eget