Retour sur le Conseil du Prieur Général

Publié le 11 décembre 2019

Cinq ou six fois par an, le Prieur Général réunit son Conseil “élargi”, composé de douze frères (le Maître des Etudes, le Vicaire Général, sept conseillers vicaires, deux conseillers non vicaires, et un secrétaire) pour une semaine de travail intensif. Généralement ce « CPG » (Conseil du Prieur Général) a lieu dans tel ou tel prieuré de France, mais cette fois-ci, au lendemain du Chapitre Général, il a semblé opportun au Conseil de le faire à Rome.

Logés au séminaire pontifical français, à cinq minutes à pieds du prieuré des frères de la place Navone, ils pouvaient ainsi accéder facilement au Vatican, tout comme accueillir des intervenants au milieu d’eux. Pourtant, le travail du CPG lui-même aurait été suffisant pour remplir toute une semaine. En effet, en plus des affaires courantes, les six « chantiers » qui occuperont notre Prieur Général, frère François Xavier, et son gouvernement dans les prochaines années, doivent être entamés, ou continués, dans la ligne du Chapitre Général : la décentralisation du gouvernement, la restructuration des missions, le travail sur notre charisme et notre fondateur, la qualification de la vie fraternelle, la gestion des abus, et la formation. La répartition du travail et l’échéancier ont été fixés, et les premières commissions ont rendu leurs rapports.

Mais pour demander et recevoir encore davantage l’aide de l’Eglise, les frères ont pu vivre de nombreuses et belles rencontres :  une visite de deux heures chez Mgr José Rodriguez Carballo, secrétaire de la Congrégation des Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, ainsi qu’une présentation du fonctionnement de cette congrégation romaine. Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, est venu au séminaire pour prier avec les frères et parler avec eux, ainsi que Sœur Marie-des-Anges, qui travaille à la Secrétairerie d’Etat, et le père Gianfranco Ghirlanda, canoniste et ancien recteur de l’université grégorienne. Tous ont pu partager leur travail, répondre aux questions des frères et prodiguer de précieux conseils sur la manière d’avancer main dans la main avec l’Eglise. Le Conseil a également pu rendre visite aux frères dominicains de Sainte-Sabine (Maison générale de l’Ordre), rencontrer longuement le prieur et le procurateur, et même saluer le Maître de l’Ordre, le frère Gerard Timoner, à l’occasion du repas.

Nous avons rencontré à la Curie des hommes et des femmes profondément dévoués à leur service d’Eglise, travaillant souvent dans l’ombre, et dans l’humilité, bien conscients aussi des faiblesses de tout groupe humain. “Nous avons reçu, en plus de précieuses indications, de nombreux encouragements et l’assurance de la confiance de nos autorités romaines” témoigne ainsi frère Luc. “Confions le travail et la route de la Communauté à Marie Mère de l’Eglise, et prions les uns pour les autres“.

diam libero nunc Donec non ipsum Sed fringilla justo dictum quis