Éthiopie : la nouvelle chapelle sort de terre

Publié le 17 mai 2020

La chapelle d'Addis-Abeba sort de terre

Après la construction du prieuré et du Centre Saint Jean, la dernière étape du Projet “Epifania” des frères d’Addis-Abeba (Éthiopie) est la réalisation de la chapelle de la communauté.

Le chantier avance à grand pas depuis le mois d’octobre. Après la réalisation de l’excavation, des fondations, de la dalle du sous-sol et des murs de soutènement, la dalle du rez de chaussée a été coulée fin avril. Deux équipes d’une vingtaine d’ouvriers travaillaient sur le site afin de permettre un travail efficace et un rendu optimal. Les frères bénéficiaient également d’une grue prêtée par un chantier voisin, ce qui permit de gagner beaucoup de temps et d’énergie en évitant d’avoir à transporter manuellement le béton frais.

L’équipe travaille également sur le design intérieur et extérieur de l’édifice. Cette chapelle doit en effet s’adapter à la vie de prière quotidienne des frères, ainsi qu’aux nombreuses activités organisées par les Frères de Saint-Jean pour les jeunes éthiopiens qu’ils accompagnent, et pour les membres de la paroisse francophone. L’objectif est de concevoir un bâtiment adapté à des occasions variées et multiples, et qui évoque par son aspect la richesse du patrimoine architectural éthiopien.

Vie de la communauté

Les frères ont accueilli trois nouveaux volontaires : Gauthier et Constance de Mongrand, ainsi que Charles Déchelotte, qui a rejoint Yolande, déjà affectée à la gestion du chantier. Tous doivent s’adapter aux mesures de sécurité dues à la pandémie : les frères n’ont plus de cours au séminaire, les sorties sont mesurées et tous appliquent rigoureusement les gestes de sécurité sanitaire au sein du prieuré. Les frères fournissent également masques et savons aux travailleurs du chantier.

Cela ne les empêche pas de continuer leur mission apostolique auprès de la paroisse francophone et des jeunes. À l’occasion de Pâques, ils ont distribué des denrées alimentaires (huile, farine, sucre, riz…) à des familles du quartier ainsi qu’à tous les ouvriers du chantier. La mission se poursuit aussi par le biais d’internet et des réseaux sociaux. Ainsi la communauté demeure unie par le partage d’enseignements, par la prière et l’adoration.

Témoignage de volontaires

« Nous avions décidé de donner notre première année de mariage à la mission pour les Chrétiens d’Orient, nous devions partir à Jérusalem dans une maison de retraite, puis le Covid-19 en a décidé autrement. La providence nous a donc amenée ici à Addis, juste au moment du confinement en France. Nous sommes ici principalement pour donner des cours de français et anglais aux deux postulants que compte les Frères de Saint-Jean mais aussi pour d’autres projets, comme travailler sur le nouveau site internet par exemple ! Nous découvrons petit à petit les richesses et la diversité de l’Éthiopie en discutant avec les frères, en partageant notre quotidien et nos habitudes, en observant le quartier coloré de la colline d’Entoto et en regardant la chapelle prendre forme. Nous sommes frappés par la ferveur, la fierté des éthiopiens et l’omniprésence de la religion dans leur quotidien, dans leur rythme de vie et dans leur culture. Nous n’imaginions pas qu’un pays entier puisse vivre avec une foi aussi forte et voyante. Cette foi pleinement vécue, physiquement et spirituellement, et assumée nous interroge sur notre foi à nous en France et notre manière de la vivre dans le respect de la diversité. »
Gauthier et Constance de Montgrand

Le site Internet du prieuré d’Addis-Abeba (un nouveau site est en construction).

10 ans de mission en Ethiopie

Aenean non vulputate, Praesent mattis mattis fringilla sit ut leo. ante.