Comment discerner l’appel ?

L'appel

Le mot vocation vient du latin vocare, appeler. Comme à l’époque des premiers disciples le Christ continue de dire à certains : « Viens et suis-moi ». Répondre à un tel appel est un acte éminemment personnel et libre. L’Eglise, par ses autorités légitimes, accompagne et confirme le choix de tout quitter pour suivre le Christ et annoncer l’évangile.

L’appel du Seigneur

Lorsque Jésus nous appelle à devenir un frère de Saint Jean, il nous attire intérieurement vers cette communauté particulière et nous fait désirer être l’un des membres. C’est Lui seul qui peut faire cela.

Lorsque ce désir continue à grandir, c’est alors le moment d’en parler à un accompagnateur spirituel. Si je n’en ai pas, c’est l’occasion d’en chercher un.

De plus, il sera bon de mieux connaître les frères et ce qu’ils veulent vivre ensemble. Cela peut prendre la forme d’une rencontre personnelle avec des frères, une retraite ou un temps dans un prieuré, un camp, un Festival, etc.

Chaque année une retraite pour discerner sa vocation est proposée.

Le Postulat

Pour celui que le Seigneur appelle, ces premières rencontres vont augmenter le désir et mûrir le discernement. Après en avoir parlé à son accompagnateur spirituel, le candidat pourra décider ou non de rencontrer le maître des novices pour faire la demande d’entrée au postulat.

Lors du postulat qui dure environ un an, le candidat sera introduit à la vie des frères, aux premiers fondements de la vie de prière de l’Église, des sacrements et de l’enseignement de la foi. Il étudiera les documents sur la vie religieuse et les textes fondateurs pour comprendre la vocation de frères de Saint Jean.

Le responsable du postulat accompagnera chacun afin de pouvoir discerner la solidité de l’appel et les aptitudes nécessaires à la vie en communauté.

En savoir plus sur l’appel

sit risus risus. commodo dolor. id, ut vulputate, eleifend