Journées vicariales France-Centre sur l’écologie intégrale

Publié le 22 mai 2019

Journées vicariales France-Centre des Frères de Saint-Jean sur l'écologie

Dans le cadre de la formation permanente, tous les frères du vicariat France-Centre (environ quarante-cinq) se sont retrouvés pour deux journées de réflexion sur l’écologie intégrale, les 21 et 22 mai derniers. Une formation préparée par frère Benoît-Charbel avec l’aide d’un permanent du Cèdre sur ce sujet.

Plusieurs interventions ont eu lieu pour présenter l’histoire de l’écologie intégrale, ses fondements dans la vie spirituelle (intervention d’un franciscain présent parmi les Frères de Saint-Jean) ou ses possibilités économiques (la Blue Economy par exemple), et encore ses implications concrètes (les propositions du Cèdre sur ce sujet).

Les frères ont visité une ferme bio à Pellevoisin même, leur montrant que des changements peuvent être faits dans l’agriculture avec du bon sens et par des choix de vie simple et sobre ; pour ne pas polluer trop la planète tous y sont allés à pied à travers champs, bien entendu !

Cette session a été l’occasion, pour beaucoup d’entre eux, d’une prise de conscience plus accrue de l’aspect intégral qu’il faut donner à la démarche écologique : ” Il ne s’agit pas seulement de faire du tri sélectif, nous sommes invités aussi à parler de la Création dans nos enseignements ou encore à réfléchir sur nos habitudes de consommation personnelle et communautaire “.
L’idée d’une certaine « conversion écologique » a pu voir le jour chez certains.

Frère Valentin-Joseph dans l’émission “Carrefour du livre”

Publié le 18 mai 2019

Frère Valentin-Joseph Siban a connu une légende de l’athlétisme ivoirien des années 80 : Gabriel Tiacoh, premier médaillé olympique de Côte d’Ivoire. Pour lui rendre hommage, il publie Gabriel Tiacoh, la légende, une biographie de cet athlète chrétien, qui a toujours été un modèle pour lui.

On retrouve Frère Valentin Joseph dans l’émission littéraire Carrefour du Livre, produite par la Librairie ivoirienne Carrefour Siloë.

Carrefour du Livre - GABRIEL TIACOH LA LÉGENDE (Frère Valentin-Joseph Siban)

27 ans après sa mort, il est, et restera toujours dans nos mémoires. Car en réalité, une Légende ne meurt jamais. GABRIEL TIACOH, le Premier médaillé olympique de Côte d'Ivoire est honoré dans l'oeuvre littéraire de l'Écrivain Frère Valentin-Joseph Siban (Religieux Catholique de la Communauté des Frères de Saint Jean). Cet Essai d'environ 167 pages, paru aux Editions Les Amis du Livre, présente Gabriel Tiacoh dit "Gaby", dans toutes ses dimensions. Une Biographie inédite qui vous permettra de découvrir ou redécouvrir c'est selon, ce Grand Champion Ivoirien du 400 mètres, des années 80. ►Suivez notre Entretien avec ce Religieux passionné d'athlétisme et admirateur de Gabriel Tiacoh. N'oubliez surtout pas de vous procurer son ouvrage intitulé " GABRIEL TIACOH LA LÉGENDE ", disponible à la Librairie Carrefour Siloë (Cocody Saint Jean), Agréée Librairie Francophone de Référence. | Contacts: (+225) 22 44 23 70 - 22 44 81 71.

Publiée par Carrefour du Livre sur Samedi 18 mai 2019

Professions simples au Mexique

Publié le 14 mai 2019

Calvaire de Monterrey

” Jeune homme, je te le dis, lève-toi !” Luc 7, 14

Frère François-Xavier, Prieur général ; les Frères de Saint-Jean de Monterrey et les familles des frères sont heureux de vous faire part de la profession simple des frères

Gabriel Prieto Prieto et José Luis Hernández Hernández.

Ils vous invitent à participer ou à vous unir par la prière à la Messe de profession qui sera célébrée en la Solennité de la Pentecôte le dimanche 9 Juin 2019 à midi au couvent San José.

À la fin de la messe, vous êtes cordialement invité à un repas d’action de grâces.

Convento San José
Brasil 100 col. Rincón de la Sierra, Guadalupe, N.L.
Tel. (81) 8361-2153 info@sanjuanmty.org.mx
www.sanjuanmty.org.mx

Frère Gabriel

Frère Gabriel

Frère José Luis

Communiqué de presse

Publié le 12 mai 2019

Logo des Frères de Saint-Jean

 

 

 

Le 12/05/2019,

La première session du Chapitre général des Frères de Saint-Jean s’est achevée le vendredi 10 mai 2019. Au cours de celle-ci, les frères ont notamment élu le nouveau Prieur général, ainsi que le maitre des études et les conseillers du Prieur général.

En raison du moment important que vit la Communauté, le Chapitre s’est tenu dans un contexte empreint de gravité. Il a été marqué par une réelle fraternité, qui a permis un dialogue constructif et vrai. Une forte unité s’est dégagée quant à la volonté de poursuivre le travail de réforme pour permettre à la Communauté d’exprimer pleinement son charisme dans l’Église, au service de tous.

Rappelons que la prise de conscience douloureuse des frères sur le besoin de rectification et la nécessité de réformes s’est opérée par étapes successives, encouragées et approuvées par les autorités de l’Église. Ce travail de réformes a connu une étape majeure en 2013 avec les révélations faites par le Prieur général sur les abus sexuels du P. Marie-Dominique Philippe. Parmi les nombreuses actions engagées, il y a eu la mise en place en 2015 d’une Commission interne afin d’accueillir tout témoignage mettant en cause un frère et de discerner les mesures à prendre. Depuis 2016, cette Commission comporte deux laïcs, une psychologue et un juriste.

Membre de cette Commission jusqu’à ce Chapitre, frère François-Xavier, élu Prieur général le 7 mai 2019, a été personnellement marqué par les témoignages des victimes qu’il a entendus et fait siens les constats et les recommandations du rapport d’activité de la Commission.

Ce rapport, rédigé à la demande de frère Thomas, Prieur général précédent, a été présenté lors de ce Chapitre général. Il caractérise et quantifie les situations d’abus traités par la Commission depuis sa création. Par sa précision et les analyses qui y sont rapportés, le rapport est riche d’enseignements sur les abus qui ont été commis, leurs causes, leurs conséquences sur les victimes et ce qui doit encore être poursuivi ou entrepris pour aller au bout des réformes engagées.

« Ce rapport que nous avons souhaité pour le Chapitre général, montre à la fois le mal désolant qui a affecté notre Communauté et le signe de notre détermination à aller jusqu’au bout de notre travail d’assainissement. Conscient de représenter la Communauté en tant que Prieur général nouvellement élu, je voudrais demander pardon à toutes les personnes qui ont été blessées par notre fondateur ou par un frère. » a déclaré le nouveau Prieur général. Il a aussi affirmé : « Nous devons reconnaître clairement les aspects déviants de notre fondateur. Reconnaître que la grave confusion qui l’habitait, véhiculée par certains aspects de son enseignement, a engendré et/ou permis des abus qui ont marqué son histoire, et celle de la Communauté. Je suis résolu à aller jusqu’au bout du travail déjà entrepris pour rectifier et assainir ce qui doit l’être. Nous devons notamment poursuivre l’effort fait ces dernières années dans la formation initiale à l’accompagnement spirituel et développer davantage la formation permanente sur ce sujet.

J’ai constaté lors de ce Chapitre général que, malgré la gravité de nos échanges, il régnait chez les frères une joie profonde qui prenait sa source dans le Christ, et aussi dans notre unité autour de saint Jean, la figure inspirante de notre charisme. Cela ressortait des échanges de la fin du Chapitre. J’ai vu aussi que les frères étaient donnés dans la prière et la vie fraternelle. Je suis donc conscient des chantiers qui nous attendent, confiant pour la suite et rempli d’action de grâce pour l’action de l’Esprit Saint dans notre Communauté. »
Le rapport de la Commission sera communiqué à chaque frère et le Chapitre général, dans son message final1 , « demande au gouvernement de la Communauté d’accompagner soigneusement la réception de ce document par les frères, pour une plus grande prise de conscience et réforme communautaire ». Il est prévu que la deuxième session du Chapitre général, qui aura lieu du 22 octobre au 1er novembre 2019, revienne sur le contenu de ce rapport sous l’angle de plusieurs problématiques.

Depuis les révélations faites en 2013 à l’initiative du Prieur général sur les abus sexuels du père Marie-Dominique Philippe, de nombreuses actions ont été mises en œuvre. Elles ont porté à la fois sur le discernement, la formation initiale et continue des frères sur les questions de vie affective et sexuelle, la prévention de la pédophilie, l’accompagnement spirituel, les procédures en cas de témoignages mettant en cause un frère, avec notamment la création d’une Commission ad hoc.

Le 18 février 2019, le Vatican avait adressé un courrier2 au Prieur général où il était dit : « reconnaissant le travail entrepris, [le Dicastère] souhaite encourager tous les Frères et Sœurs de Saint-Jean à poursuivre ce chemin, humblement, avec courage, confiance et détermination. »

La Communauté des Frères de Saint-Jean compte environ 500 frères (dont 270 prêtres), issus de 34 pays et répartis en une cinquantaine de prieurés sur les cinq continents.

1 Disponible sur : https://freres-saint-jean.fr/2019/05/12/message-du-chapitre-general/

2 Téléchargez la lettre du 18 février 2019 du Dicastère pour les instituts de vie consacrée

Contact presse :
Frère Jean-Yves
contact.presse@stjean.com

Frères de Saint-Jean
Notre Dame de Rimont, 3 rue de l’ancien séminaire, 71390 Fley
03 85 98 18 98

Message du Chapitre général

Publié le 12 mai 2019

Première session du 30 avril au 10 mai 2019

La première session du Chapitre général de la Congrégation des Frères de Saint-Jean s’est tenue du 30 avril au 10 mai 2019, à Saint-Jodard. Le Chapitre a été convoqué notamment en vue des élections du Prieur général, du Maître des études et des autres conseillers du Prieur général. Il a rassemblé 51 capitulants venus du monde entier : Afrique, Asie, Amériques, Europe et Océanie.

Le Chapitre général s’est ouvert dans un contexte empreint de gravité, en raison du moment important que vit la Communauté. Il a été marqué par une réelle fraternité, qui a permis, tout au long de ces journées, un dialogue constructif et vrai, dans un climat de prière.

En ouverture du Chapitre, et pour permettre à l’Esprit Saint de susciter une bonne disponibilité d’esprit et de coeur chez les frères capitulants, durant les deux premières journées, animées par deux laïcs, chaque frère a pu exprimer et partager ses constats, ses craintes et ses attentes. Une forte unité s’est dégagée quant à la volonté de poursuivre le travail de réforme pour permettre à la Communauté d’exprimer pleinement son charisme dans l’Église, au service de tous.

***

Rappelons que la prise de conscience douloureuse des frères sur le besoin de rectification et la nécessité de réformes s’est opérée par étapes successives encouragées et approuvées par les autorités de l’Église. Ce travail de réforme a connu une étape majeure en 2013 avec les révélations faites par le Prieur général sur les abus sexuels du P. Marie-Dominique Philippe.

À la demande de frère Thomas, Prieur général de 2010 à 2019, la Commission SOS-abus (créée en 2015) a présenté et rendu son premier rapport d’activité. Celui-ci nous met en face d’un mal grave qu’il caractérise et quantifie, indiquant aussi des sujets dont la seconde session du Chapitre général doit se saisir pour poursuivre jusqu’au bout le travail de purification. Compte tenu de l’enjeu, le Chapitre général a voté la diffusion de ce rapport. Le Chapitre demande au gouvernement de la Communauté d’accompagner soigneusement la réception de ce document par les frères, pour une plus grande prise de conscience et réforme communautaire.

L’ensemble du Chapitre général condamne sans aucune ambiguïté les actes d’abus sexuels du P. Marie-Dominique Philippe et de certains frères.

Nous sommes consternés de cette part de notre histoire. Le travail de vérité que nous avons engagé depuis plusieurs années concernait d’abord notre fondateur et son enseignement. Le Chapitre comprend qu’il faut prendre aussi en compte des lignes d’influence ayant favorisé l’emprise et des abus dans notre Communauté. Il faut considérer aussi que les abus sexuels ont souvent été accompagnés ou précédés d’abus de conscience et de pouvoir.
Les témoignages des victimes, entendus par la commission SOS-abus, nous ont aidés à prendre la mesure de leurs souffrances et de la gravité des actes commis. C’est grâce à l’insistance de victimes que nous avons réalisé que le traitement des plaintes avait été parfois inadéquat, ce qui a ajouté aux blessures. Nous les remercions pour leur courage et leur persévérance.

Conscient des blessures irrémédiables provoquées, le Chapitre général demande pardon aux victimes : frères, soeurs et laïcs, pour les agissements abusifs de frères et du P. Marie-Dominique Philippe. Nous demandons aussi pardon pour toutes les fois où nous n’avons pas su entendre ou accueillir les victimes. Cette demande de pardon veut enfin s’étendre à tous les proches de nos communautés, en particulier les oblats et nos familles, qui se sentent blessés ou trahis par ces révélations.

Nous avons bien conscience que cette demande de pardon ne réparera pas le mal commis. Au-delà des actions déjà mises en oeuvre par la Commission, le Chapitre général souhaite poursuivre la réflexion sur l’accompagnement des victimes et la réparation, en lien avec ce qui se fait au niveau des conférences épiscopales, en fonction des instructions du Saint-Siège et conformément aux lois civiles. Le Chapitre a également conscience que l’un des meilleurs moyens de rendre justice aux victimes est de tout mettre en oeuvre pour lutter contre les abus et ce qui les favorise. L’engagement du Chapitre général est déterminé, en adhésion au motu proprio du Pape François Vos estis lux mundi publié ce 9 mai 2019.

***

Le rapport du Prieur général sortant a marqué notre Chapitre. C’est donc avec une lucidité particulière que nous avons procédé à l’élection de notre nouveau Prieur général, frère François-Xavier. Ses premiers mots à la fin de la messe ont exprimé son désir de « se mettre au service de la communauté à un moment où celle-ci a particulièrement besoin de renouveler sa foi dans la miséricorde de Dieu à son égard ». C’est de cette façon qu’elle pourra « faire la vérité sur le passé, faire justice avec courage et audace ». Les paroles de Mgr Rivière qui, en tant que notre évêque ordinaire, a présidé cette élection, ont aussi été significatives. Paroles d’encouragement dans notre travail de vérité et de réforme, tout en soulignant le bien que nous faisons et en nous invitant à accueillir les vocations, en confiance.

Ce fut ensuite la réélection de frère François-Frédéric dans sa charge de Maître des études. Son désir de mettre un accent fort sur la formation humaine et la poursuite d’un discernement doctrinal sur la formation reçue, avec l’aide de personnes extérieures, a trouvé un accueil très favorable.

Cette première session s’est terminée avec les élections des conseillers du Prieur général : les frères Benedict (Royaume-Uni), Geoffroy-Marie (France), Ignaz-Maria (Autriche), Jean-Philippe D. (Sénégal), John-Michael-Paul (États-Unis), Justin (Hong Kong, Chine), Luc (France et Allemagne), Marie-Elie (France) et Renaud-Marie (France). Le Prieur général a nommé un dixième conseiller, frère Honorat (France).

***

Nous préparons désormais la deuxième session de ce Chapitre Général qui aura lieu du mardi 22 octobre au vendredi 1er novembre 2019. Les capitulants ont choisi les thèmes principaux à traiter pendant cette deuxième session : les abus, le rapport au P. M.-D. Philippe, la décentralisation du gouvernement, le charisme de la Communauté, et la formation.

***

Nous sommes dans l’action de grâce pour l’oeuvre de l’Esprit Saint, source de l’écoute mutuelle et bienveillante qui a porté le travail de notre Chapitre général. Ayant été mis en face des abus commis dans notre Communauté, nous gardons l’espérance. Qu’avec la grâce de Dieu le mal soit enlevé, que le bien puisse croître, que le travail à poursuivre porte des fruits abondants pour notre famille religieuse au service de l’évangélisation.

Retrouvez ici tout le déroulé du chapitre général ainsi que les premières impressions du nouveau Prieur général, du Maître des études, de conseillers ou de frères capitulants.

Suivre le Chapitre général au jour le jour

Publié le 30 avril 2019

Special Chapitre général 2019 des Frères de Saint-Jean

Introduction au Chapitre général

Message du chapitre général

À l’issue de cette première session du Chapitre général qui s’est déroulé du 30 avril au 10 mai 2019, consultez le message final des Frères de Saint-Jean:
Lire le message final du Chapitre général

Vendredi 10 mai 2019

Ce matin, le travail s’est porté sur les thèmes de la deuxième session du chapitre général. A notamment été voté un allongement de cette session afin de pouvoir traiter les thèmes les plus importants. Les dates seront donc du mardi 22 octobre au vendredi 1er novembre 2019. Ensuite, frère François-Xavier a nommé le conseiller qu’il a choisi. Voici donc la liste complète des nouveaux conseillers :

  • Frère Benedict (Anglais)
  • Frère Geoffroy-Marie (Français)
  • Frère Ignaz-Maria (Autrichien)
  • Frère Jean-Philippe D. (Sénégalais)
  • Frère John-Michael-Paul (Américain)
  • Frère Justin (Hong-Kongais)
  • Frère Luc (Franco-allemand)
  • Frère Marie-Elie (Français)
  • Frère Renaud-Marie (Franco-lituanien)

Conformément au Droit, frère François-Xavier a également nommé frère Honorat comme Conseiller. Leurs charges respectives seront communiquées ultérieurement.

Frère Ignaz-Maria du prieuré d’Utrecht qui vient d’être élu nous partage sa réaction :

Frère Marie-Elie a été réélu conseiller du Prieur général, il nous partage à son tour sa réaction.

Nous avons terminé la matinée par la messe concélébrée. C’était la première fois que frère François-Xavier présidait comme Prieur général. Nous vous partageons son homélie particulièrement significative.

Nous avons terminé notre chapitre général en votant notre message de fin de première session. Enfin, nous nous sommes retrouvés tous ensemble pour un dernier tour de parole afin de conclure notre chapitre. Nous avons partagé autour de ces deux questions : dans quel état d’esprit partons-nous ? Qu’allons-nous partager à nos frères ? Les deux mots qui sont ressortis les plus sont “travail” et “action de grâce”. Nous prions pour que ce chapitre porte beaucoup de fruit !

Jeudi 9 mai 2019

Depuis l’élection du maître des études, notre rythme de travail s’intensifie. En effet, il nous faut déjà penser au message que nous voulons délivrer à la fin du chapitre, choisir les axes de la deuxième session du chapitre général tout en continuant le processus des élections. Nous avons donc procédé à différents votes depuis hier soir et nous avons délibéré sur les conseillers du Prieur général. La journée a été dense car il s’agissait aujourd’hui pour nous d’élire 9 conseillers d’un coup.

Nous saurons demain le nom de ces neufs conseillers ainsi que le conseiller nommé par le Prieur général.

Retrouvez ici l’article du journal La Croix ou bien l’article de Cathobel traitant de l’élection de frère François-Xavier.

Mercredi 8 mai 2019

C’est avec notre nouveau président du chapitre général et nouveau prieur général, frère François-Xavier, que nous avons repris nos travaux ce matin. Frère François-Frédéric, le maître des études “sortant” a répondu aux questions des capitulants sur son rapport. En deuxième partie de séance, chacun a exprimé ce qu’il voyait comme enjeu lié à notre formation. En début d’après-midi, comme nous l’avions fait pour l’élection du prieur général, nous avons proposé des noms de candidats possible. Nous avons ensuite délibéré sur chacun de ces candidats. C’est en fin d’après-midi qu’a eu lieu l’élection du maître des études. Frère François-Fréderic a été réelu selon nos constitutions.

Voici les premières réactions que frère François-Frédéric nous partage:

Nous vous partageons une petite vidéo de Saint-Jodard prise par un drone suivie de quelques moments fraternels :

Mardi 7 mai 2019

Retrouvez aussi le mot improvisé de frère François-Xavier après la messe qui suivait son élection :

Après les rites, notamment la profession de foi et le serment de fidélité à l’Église, qui ont suivi l’élection du Prieur général, le Chapitre a procédé à l’élection du définitoire. C’est le comité, présidé par le Prieur général, chargé de coordonner le travail des capitulants au fil des jours. Ont été élus : frère Renaud-Marie (Vilnius, Lituanie), frère Benedict (Princeville, USA), frère Jean-Eudes (Rimont, France), frère Geoffroy-Marie (Troussures, France), frère Justin (Cebu, Philippines) et frère John-Michael-Paul (Laredo, USA).

Nous avons eu ensuite un temps d’échange avec Mgr Benoit Rivière, où les frères ont pu lui poser divers questions. Puis frère François-Frédéric, Maître des études, a fait son rapport.

Enfin, nous vous partageons quelques photos du repas de fête qui a suivi l’élection. Ce fut l’occasion pour nos frères de Saint-Jodard de nous partager une pièce sur Saint Jean-Louis Bonnard qui a vécu dans ce lieux.

Communiqué de Presse

Ce mardi 7 mai 2019 à Saint Jodard (42), le Chapitre général des Frères de Saint-Jean, en présence de Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun et Ordinaire de la Communauté, a élu frère François-Xavier CAZALI Prieur général, à la majorité des 2/3 des voix, pour un mandat de 6 ans, comme le prévoient les constitutions de la Congrégation.

Originaire de France et âgé de 45 ans, frère François-Xavier a été en mission en Lituanie pendant plusieurs années, où il a exercé la charge de supérieur. Depuis 2016 il était Vicaire général de la Communauté et membre de la Commission SOS abus, où il a montré sa résolution à lutter contre les abus.

Le Chapitre Général, constitué d’une cinquantaine de frères délégués, poursuit sa session élective jusqu’au vendredi 10 mai. Il lui revient maintenant d’élire le Maître des Études et les Conseillers du Prieur général.

L’élection du nouveau Prieur général a été précédée de plusieurs journées de travaux où les frères ont partagé en vérité sur l’histoire de la Communauté, sur la question de la relation à son fondateur et sur le rapport de la Commission SOS abus.

Dans ce contexte et dans un climat d’unité fraternelle, chacun a pu exprimer les enjeux et priorités de la Communauté qu’il identifie pour les années à venir.

Ces éléments de réflexion viendront nourrir la deuxième session du Chapitre Général, qui aura lieu du 22 au 30 octobre 2019. Les frères capitulants auront alors à définir les orientations à prendre pour les années à venir, afin que la Communauté mette toujours plus son charisme au service des hommes et de l’Église, dans la continuité des réformes déjà entreprises.

La Communauté des frères de Saint-Jean compte environ 500 frères (dont 270 prêtres), issus de 34 pays et répartis en une cinquantaine de prieurés sur les cinq continents.

Contact pour les médias : Frère Jean-Yves, contact.presse@stjean.com

Lundi 6 mai 2019

Après un temps de repos, nous avons repris nos séances à 11h30. Le travail est dense car nous réfléchissons ensemble sur tel ou tel frère en vue de discerner s’il serait apte à exercer la charge de prieur général tout en restant bien conscients que le prieur général idéal n’existe pas. Nous essayons donc d’être dociles aux inspirations de l’Esprit-Saint dans ce travail exigeant de discernement.

La dernière séance de ce jour s’est achevée par le vote de l’assemblée décidant qu’elle était prête à procéder à l’élection du prieur général ; ce que nous ferons demain après une nuit de prière, de réflexion et de repos. Monseigneur Benoit Rivière, évêque d’Autun et ordinaire de notre communauté, nous a rejoint pour l’adoration et les vêpres. En effet, il lui revient de présider l’élection. Nous confions donc particulièrement ces derniers moments à votre prière.

Aujourd’hui c’est frère Renaud-Marie, du prieuré de Vilnius en Lituanie et actuel scrutateur du chapitre général, qui nous partage le déroulé de la journée :

Quelques moments de travail, de détente, de partage ou simplement de vie…

Dimanche 5 mai 2019

Notre journée dominicale a été partagée en deux temps : une matinée de travail assez dense, puis un pèlerinage l’après-midi à Paray-le-Monial.

Hier soir, les frères capitulants avaient pu chacun proposer 3 noms de frères, présents ou non, susceptibles de pouvoir devenir prieur général. C’est une liste de 22 frères qui a ainsi été établie. Ce matin, nous avons commencé un long travail de délibération sur chaque frère proposé. Pour chaque délibération, le frère proposé, s’il est présent, quitte la salle de travail puis revient à la fin de la délibération. Ce travail de discernement se fait selon les critères qui ont été retenus par les capitulants hier, il continuera demain toute la journée.

Pour respecter le repos dominical et vivre une démarche de pèlerinage tous ensemble, nous sommes allés cet après-midi célébrer la messe dans la cité du Cœur de Jésus, à Paray-le-Monial. Moment fort dans la chapelle des apparitions où Sainte Marguerite-Marie Alacoque à reçu du Christ le disciple bien-aimé, Saint Jean, comme protecteur particulier.

Aujourd’hui c’est frère Jean-Philippe, du prieuré de Lomé au Togo et actuel modérateur du chapitre général, qui nous partage le déroulé de la journée :

Nous vous proposons aussi le chant d’offertoire, chanté par les capitulants, lors de notre messe à Paray-le-Monial aujourd’hui:

Samedi 4 mai 2019

Aujourd’hui la tonalité de notre journée était celle du dialogue entre capitulants. Après avoir écouté hier le rapport du prieur général, puis avoir écouté les réponses aux questions qui avaient été posées par écrit, nous avons tous pu partager ce que nous voulions dire à l’assemblée du chapitre. Nous avons eu ensuite, en deuxième partie de matinée, des travaux en petits groupes afin de déterminer, dans la vie de la communauté, les points positifs à poursuivre et les réformes à entreprendre. Après le déjeuner, nous nous sommes encore retrouvés en petits groupes afin de rechercher les axes que devraient prendre le prochain prieur général puis ses qualités. Nous avons terminé le travail de la journée en proposant des noms de candidats afin de pourvoir commencer demain dimanche les délibérations.

Aujourd’hui c’est frère Luc, du prieuré de Londres et actuel conseiller du prieur général qui nous partage le déroulé de la journée :

Vendredi 3 mai 2019

Hier soir, KTO diffusait quelques nouvelles de notre chapitre général:

Notre chapitre général s’est ouvert de manière liturgique hier soir dans la salle du chapitre de Saint Jodard. Frère Thomas qui termine son mandat nous a exhorté au courage. C’est en effet le mot qui était ressorti comme dominant tous les échanges de l’après-midi. Ainsi donc, il nous a stimulé au courage en pensée, en parole, en action et enfin dans la durée. Nous avons ensuite prêté serment avant de nous rendre dans la salle des délibérations et de voter immédiatement pour l’élection du modérateur et des scrutateurs qui sont chargés de présider et d’organiser les élections du prieur général.

Aujourd’hui, nous avons entendu le rapport du prieur général. Moment important puisque frère Thomas a exercé son mandat pendant 9 ans. Le rapport a été marqué par les crises que la communauté a traversées et qu’elle traverse encore. Il a mis en évidence à la fois les axes de gouvernement qui ont été retenus dans cette situation et notamment toutes les réformes qui ont été faites ou qui sont en cours. Les frères ont pu ensuite poser leurs nombreuses questions.

Voici une vidéo de frère Baudouin, du prieuré d’Avignon et curé de la paroisse Saint Ruf qui vous partage la couleur de notre journée:

Jeudi 2 mai 2019

Hier soir, tous les capitulants se sont retrouvés lors d’une veillée de prière pour entourer l’autel où reposait le Saint Sacrement mendiant les dons de l’Esprit. Intensité forte, en reprenant de nombreuses fois le refrain “Veni Creator Spiritus”.

Notre retraite s’est poursuivi aujourd’hui. Frère Gonzague, à travers ses monitions, nous a invité à rentrer dans un cheminement intérieur afin de retourner vers le Père. Il nous a ainsi commenté l’image de l’Enfant Prodigue ou bien encore l’exemple des disciples d’Emmaüs cheminant et se laissant réchauffer par la parole du Christ. Avec l’aide de deux laïcs professionnels, nous avons continué à nous écouter les uns les autres pour mieux nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint. Temps en petits groupes ont alterné avec des temps en grand groupe. Parmi les mots qui ont pu ressortir: le mot courage. C’est avec cette détermination que nous entamons ce soir l’entrée à proprement parler dans le chapitre général avec la prestation de serment puis l’élection du modérateur et des deux scrutateurs.

Voici un partage de fr Patrick du prieuré de Salvador au Brésil :

Mercredi 1er mai 2019

Notre première journée de chapitre est en train de se terminer. Ce premier jour est une retraite sous un mode particulier : se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint en écoutant chacun des frères capitulants exprimer sa vision de notre communauté puis en faisant mémoire de l’histoire de notre communauté.

Voici une première réaction de fr John-Mickaël-Paul du prieuré de Laredo, aux Etats-Unis :

La journée a été marquée par la fête de Saint Joseph, ce fut l’occasion pour frère Thomas pendant l’homélie de rendre grâce pour sa spéciale protection. Voici son homélie :

Première journée riche en écoute et dans un climat fraternel bienveillant. Ce soir, nous aurons une veillée de prière afin de mendier l’Esprit-Saint.

Mardi 30 avril 2019

La première session du chapitre général des Frères de Saint-Jean s’ouvre ce soir à 20h30 à Saint-Jodard et se tiendra jusqu’au vendredi 10 mai. Il commence par deux jours de retraite afin de préparer les cœurs et les intelligences à vivre cette célébration sous le souffle de l’Esprit-Saint.

En savoir plus sur le Chapitre général

Chapitre général 2019 des Frères de Saint-Jean à Saint-Jodard

Professions perpétuelles et ordinations 2019

Publié le 26 avril 2019

Faire-part des professions perpétuelles 2019 des Frères de Saint-Jean

” Seigneur tu m’as séduit… ” Jérémie 20, 7

Frère Thomas, les Frères de Saint-Jean et les familles des frères sont heureux de vous faire part de la profession perpétuelle des frères

John FRANCIS (USA)
John of the Eucharist MALIFICAR (Philippines)
Moïse-Etienne NGOUBE EDJEKA (Cameroun)
Paul-Raphaël SETCHI (Côte d’Ivoire)

Ils vous invitent à participer ou à vous unir par la prière à la Messe de profession qui sera célébrée en la Solennité de la Pentecôte le dimanche 9 Juin 2019 à 14h30 en la Basilique du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial

Faire-part des ordinations 2019 des Frères de Saint-Jean

” Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création. ” Mc 16, 15

Son Excellence Monseigneur Benoît RIVIÈRE, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon, le Prieur général des Frères de Saint-Jean, les Frères de Saint-Jean et les familles des frères sont heureux de vous faire part

de l’ordination sacerdotale des frères

Arnaud-Charbel CUVELIER (France)
Charles-Emmanuel FOUGÈRE (France)
Emmanuel-Dorgeles KOUAMÉ (Côte d’Ivoire)
João-Paulo SANTIAGO (Brésil)

et de l’ordination diaconale des frères

Benedict-Charbel vom Kreuz TELESKLAV (Autriche)
Charles-Philippe MBIA (Cameroun)
David TOLNO (Guinée)
Mattheus VAN DORP (Pays-Bas)

Il vous invitent à participer ou à vous unir par la prière à la messe d’ordination le samedi 29 Juin 2019 à 10h30 en la Basilique Notre-Dame de la Miséricorde d’Ars-sur-Formans.

La messe sera présidée par Son Excellence Monseigneur Benoît RIVIÈRE, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon.

Le Festival du Jubilé : la Sainte Famille vous invite à Cotignac

Publié le 25 avril 2019

Jubilé le festival Cotignac 500

À l’occasion des 500 ans des apparitions de Marie au Sanctuaire Notre-Dame de Grâces, la Sainte Famille vous invite à Cotignac du 10 au 16 août 2019. Venez puiser à sa source !

Au programme de chaque jour : enseignements, partages, ateliers interactifs, tables rondes, prières, veillées festives ou spirituelles, concert, activités pour des enfants et les adolescents…

Le Festival est l’occasion de vivre une démarche jubilaire, seul ou en famille, en visitant les espaces historiques et ceux créés pour le Jubilé.

Qui es-tu, Comblée de grâces ?

À la découverte des visages de Marie :

10 août : Anniversaire des apparitions. Marie Mère et Maîtresse de vie spirituelle.
Messe d’ouverture présidée par Mgr Rey.

11 août : Marie Médiatrice de grâces.
Messe présidée par Cardinal Barbarin.

12 août : Marie Mère du bel Amour.
Messe présidée par Mgr Gobillard.

13 août : Marie de la nouvelle évangélisation.
Messe présidée par Père Daniel Ange.

14 août : Marie Mère de l’espérance.
À 21h00 Concert de louange avec Hopen.

15 août : Marie Reine de tous les Saints.
Messe présidée par Mgr Rey avec prédication par Mgr Malle.

Voir le programme détaillé

vitrail sanctuaire Cotignac

Nouvelles des frères d’Addis-Abeba et témoignage

Publié le 24 avril 2019

Nouvelles d’Addis-Abeba

Albane et Thomas ont passé un mois d’été à aider les frères de Saint-Jean à Addis-Abeba dans la mission des camps de jeunes. Ils ont découvert ce pays d’Éthiopie où les frères sont implantés depuis bientôt 10 ans. Voici le récit des découvertes de ces jeunes pour vous introduire aux spécificités de la mission des frères et de ce pays. Le chantier dont il est question dans la lettre correspond à la première phase du projet de construction – le prieuré – qui est aujourd’hui achevée : les frères vivent depuis août 2018 dans ce nouveau lieu tout en surveillant la construction du bâtiment d’hôtellerie qui doit finir en juin prochain avant de commencer l’érection d’une église de 200 places. Pendant l’année, avec deux frères étudiants, les frères continuent leur auprès des jeunes (orphelins, école de vie, étudiants, etc…), des séminaristes et de la communauté francophone, et préparent déjà activement les prochains camps d’été.

Témoignage

Deux étudiants parisiens, Albane et Thomas, sont partis pour un mois avec l’œuvre d’Orient en Éthiopie à la rencontre de l’une des plus anciennes traditions du christianisme. Ils nous partagent par ce témoignage leur expérience de service auprès des chrétiens d’Orient en lien avec les Frères de Saint-Jean à Addis Abeba.

” J’ai découvert le christianisme éthiopien et cette culture orientale à part entière au cours d’un voyage …en Terre Sainte, à Jérusalem. Sur le toit du Saint-Sépulcre, lieu de la mort et de la résurrection du Christ, trônent quelques cellules monastiques habitées par des moines éthiopiens. Dans leur petite chapelle adjacente au Saint Sépulcre, j’avais pu assister à un office en guèze, la langue liturgique de l’orthodoxie éthiopienne. Mon premier contact avec ce monde m’avait particulièrement enthousiasmé et je n’avais eu de cesse de vouloir en savoir plus sur ce christianisme multiséculaire, ignoré d’une grande partie de l’Occident. Pourtant, l’Ethiopie est le deuxième pays à avoir été évangélisé.

Deux ans après, j’avais le désir de servir les chrétiens d’Orient. Après avoir sollicité l’Œuvre d’Orient avec une amie, on nous a attribué une mission en Ethiopie, un pays que je connaissais donc un petit peu. Nous sommes deux étudiants en médecine parisiens à partir (Albane et Thomas) et nous avons rejoint trois volontaires français de l’Œuvre déjà arrivés au prieuré des frères de Saint-Jean à Addis Abeba, la capitale éthiopienne.

Notre premier contact avec l’Ethiopie, c’est sa capitale : Addis Abeba est une ville en pleine expansion à 2600m d’altitude, au cœur des hauts plateaux d’Afrique de l’Est. Nous sommes frappés par l’urbanisation anarchique et les axes de circulation saturés. Elle est le siège de l’Union Africaine et donc pleine de représentations diplomatiques.

Les frères de Saint-Jean (5 actuellement) ont un prieuré depuis 10 ans au sein de cette ville et ils sont lancés actuellement dans la construction d’un nouveau centre qui sera un lieu de vie et de formation pour les catholiques d’Ethiopie et les étrangers de passage, mais aussi la paroisse francophone d’Addis et donc toutes les fonctions rattachées.

En effet, en Ethiopie les catholiques sont ultra-minoritaires, ils ne représentent que 1% de la population pour 60% d’orthodoxes et 30% de musulmans (qui progressent d’ailleurs rapidement).

Pendant un mois nous avons eu la chance de vivre avec les frères (en participant à leur vie communautaire et de prière) et avons aidé sur le chantier du nouveau prieuré ; Mais nous sommes venus dans ce pays surtout pour encadrer deux camps d’été.

Le premier se déroula au sud du pays, à Sodo. Nous avons vécu pendant une semaine avec des enfants venant d’orphelinat d’Addis et de la ville de Sodo. La journée se déroulait autour de jeux, d’enseignements des frères (dont certains parlent couramment l’amharique, la langue nationale), des temps de prières…

La difficulté résidait peut-être dans la barrière de la langue. Beaucoup d’éthiopiens ne parlent pas anglais et même les jeunes ne se comprenaient pas entre eux car les enfants du sud n’appartiennent pas à la même ethnie et n’ont pas la même langue maternelle que ceux d’Addis !
Pour autant, nous avons pu tisser des vrais liens avec ces enfants et nous restons marqués par leurs beaux sourires et leur joie ; par la tristesse des adieux aussi. Les sœurs de la charité qui s’occupent d’eux durant l’année mènent une tâche difficile et remarquable.

Durant la première semaine, nous avons fait l’expérience de la ferveur éthiopienne, avec ces messes toujours très animées par des chants, des danses et des costumes bariolés. La foi en Dieu et la générosité des éthiopiens sont immenses malgré la grande pauvreté et le dénuement de la majorité de la population.

De retour à Addis, nous avons eu la chance de partir à l’Est de l’Ethiopie avec les autres volontaires pour visiter Harar, la quatrième ville sainte de l’Islam. Elle est dotée d’une magnifique vieille ville fortifiée ou se succèdent des dédalles de ruelles et de marchés toujours très animés.

C’est à Harar que fut construite la première église catholique d’Ethiopie. Nous nous arrêtâmes un moment dans cet édifice pour confier notre mission et les personnes rencontrées durant ce périple.

Ces quelques jours nous firent prendre conscience de l’exceptionnelle complexité de ce pays, où peuvent se superposer les appels à la prière des mosquées et les hauts parleurs toujours très forts des églises orthodoxes.

Après un peu de travail sur le chantier du nouveau prieuré, nous prîmes la direction du lac d’Awassa, au sud du pays pour notre dernier camp, cette fois avec des jeunes de 15 à 17 ans. Nous vivions autour du lac sans eau ni électricité.
Les jeunes parlaient très bien anglais et nous avons pu facilement créer un lien avec eux et comparer nos différentes cultures. Les européens que nous sommes étions réellement dépaysés puisque nous apercevions depuis la rive hippopotames, varans, oiseaux de toutes sortes…

Cette semaine de camp nous a encore beaucoup appris sur le don de soi. Notre propre foi a pu aussi évoluer au côté des éthiopiens et des frères toujours là pour nous accompagner.

Pour achever ce voyage, nous avons découvert avec Albane « la Jérusalem noire », Lalibela. Cette ville est jonchée à 3000m d’altitude à 900km au nord d’Addis. C’est un site extraordinaire qui rassemble onze églises monolithes creusées à même le roc. Lalibela naquit de la volonté du roi Lalibela (XIIème siècle) de construire une nouvelle Jérusalem pour les éthiopiens. Elle rassemble donc naturellement un Jourdain, un Golgotha, un Mont des Oliviers…

Lalibela est encore un grand lieu de pèlerinage pour les orthodoxes, surtout à l’occasion de la fête de Timkat le 19 janvier où les éthiopiens célèbrent le baptême du Christ.

Nous avons été émus de voir la ferveur dans ces églises, ces femmes éthiopiennes et leur immense châles immaculés en signe de déférence, les prières ininterrompues des vieux prêtres du clergé local, gardiens de ce patrimoine. Lalibela fut le point culminant de notre voyage, par sa beauté architecturale, sa dimension mystique et historique, par sa symbolique aussi.

Nous avons été bousculés durant ce mois, dans nos habitudes surtout.

Mais ces moines « des premiers temps », ce christianisme originel qui descend, selon la légende, de l’union de la Reine de Sabah et du Roi Salomon , ces hauts plateaux à perte de vue nous ont transcendé et nous repartîmes d’Ethiopie avec la hâte de pouvoir raconter notre expérience dans ce pays méconnu de nos contemporains ;

En Afrique de part sa géographie mais pleinement ancré en Orient par ses traditions et sa liturgie. ”

Albane et Thomas 

Nouveau CD

Publié le 22 avril 2019

J’ai vu et je témoigne : le CD de l’Ensemble Saint-Jean

Ensemble Saint-Jean : sortie de l'album J'ai vu et je témoigneUn disque vient de sortir, sous le parrainage de Monseigneur Aupetit, archevêque de Paris avec à sa direction artistique deux oblats, un aumônier frère de Saint-Jean, et dans les chanteurs et instrumentistes : des oblats et des proches de la Famille Saint-Jean.

La jeunesse de l’Apôtre Saint Jean, son enthousiasme à suivre Jean-Baptiste puis Jésus jusqu’à la Croix. Son amour fou pour la Vierge Marie jusqu’à la prendre chez lui. Son écriture et son témoignage si fort et profond qu’il traverse tous les âges pour venir jusqu’à nous. Celui qui est surnommé « Boanerguès », c’est-à-dire fils du tonnerre, nous l’avons suivi, nous avons mis nos pas dans les siens comme nous y invitait le synode des jeunes. Alors, chaque compositeur, chaque chanteur ou instrumentiste de l’Ensemble Saint Jean peut dire « J’ai vu et je témoigne ». Ce CD est un fruit du synode des jeunes, il est un témoignage vivant de jeunes chrétiens qui chantent ce qu’ils ont entendu, ce qu’ils ont vu de leurs yeux, ce qu’ils ont contemplé et ce que leurs mains ont touché (1Jn 1.1). L’amour, ici, s’incarne dans la charité vécue, dans le chant donné, dans la contemplation des textes de Saint Jean. Il devient vivant à travers ses voix qui prient en chœur. Alors, le chant n’en reste pas à une beauté qui nous ravit, mais il devient prophétique, en nous révélant Celui qui est caché et qui seul nous comble.

Le projet est né à la suite de l’annonce du Synode des jeunes. L’Église nous invite à sortir de nous-mêmes et à annoncer le Christ, tout en nous donnant la personne de Saint Jean comme modèle des jeunes. La Tradition nous enseigne que le jeune apôtre Jean est le contemplatif par excellence. Il nous conduit d’une manière particulière à une prière silencieuse et aimante. Avec Lui, le chant devient habité d’une Présence qui fait vibrer notre cœur.
Nous avons voulu soutenir la mission prophétique particulière de jeunes artistes, en leur proposant d’exercer leur talent autour de l’apôtre de la Jeunesse. Toutes ces compositions suivent un fil conducteur qui mène l’auditeur à l’intériorité et à la méditation, par un cheminement progressif dans les rythmes et l’intensité. Ce fil rouge se déroule telle une veillée de prière : louange, invocation à l’Esprit Saint, chants méditatifs puis chants à la Vierge Marie. Chants polyphoniques, a cappella ou accompagnés, chacun s’imprègne de la spiritualité johannique comme une source d’inspiration, pour nous amener à l’expérience d’une rencontre. Notre CD a pour finalité de toucher les cœurs par des compositions simples, qualitatives et profondes.

L’Ensemble Saint-Jean

Ce groupe de jeunes, compositeurs, instrumentistes et chanteurs, s’inspire de la spiritualité de l’apôtre Saint Jean. Rassemblés afin de témoigner par la musique polyphonique, ils ont vécu l’expérience de Saint Jean : une rencontre qui apporte la paix intérieure. C’est cette rencontre que l’Ensemble Saint-Jean offre à travers les chants de son premier album : “J’ai vu et je témoigne”.

Ensemble Saint-Jean : sortie de l'album J'ai vu et je témoigne